Who made your clothes?

Insideout Bergère InrockInsideout Bergère Inrock

Have you ever asked yourself who made your clothes? Portugal, Romania, Cyprus, Mauritius, Ethiopia, India, Bangladesh, China… Yes, fashion is a huge industry that contributes in many countries’ economy. If you were to boycott fast fashion, many people would suffer from it. But they already do. Workers in clothing factories are doing countless and underpaid hours in bad conditions. Last year, a factory collapsed in Bangladesh and killed 1135 people but mostly destroyed the life of many families. This is why Fashion Revolution wants to raise awareness about the reality of the industry and make people conscious of where the clothes they buy so cheap really come from. I won’t lie, I love buying new clothes often and this means I feed myself with fast fashion more than I should. But I believe that these brands could make things change. They have the power to make the supply chain evolve and benefits to everybody. For their image and for the people that work so hard to provide tones of garments every week all over the world. On Fashion Revolution Day, take your clothes #insideout and ask brands “who made your clothes” ? @fash_rev

Top ASOS (Greece) – Shorts H&M (China) – Sneakers New Look (China) – Jacket Bershka (China)

Insideout Bergère Inrock Insideout Bergère Inrock Insideout Bergère Inrock

Vous êtes-vous déjà demandé qui a fabriqué vos vêtements ? Portugal, Roumanie, Chypre, Ile Maurice, Éthiopie, Inde, Bangladesh, Chine… Oui la mode est une immense industrie qui contribue à l’économie de nombreux pays. Si vous veniez à boycotter les marques de fast fashion, beaucoup en soufreraient. Mais c’est déjà le cas. Les ouvriers des usines de textile travaillent sans relâche, des heures interminables, sous-payés et dans de mauvaises conditions. L’an dernier, une usine s’est effondrée au Bangladesh. Bilan : 1135 morts mais surtout des familles détruites, laissées à l’abandon sans aucune compensation des marques. C’est pourquoi Fashion Revolution lève le rideau sur la réalité de cette industrie et veut faire prendre conscience d’où viennent vraiment les vêtements que vous achetez à un prix défiant tout concurrence. Je ne vais pas mentir, j’adore acheter souvent des nouveautés et cela veut dire que je me nourris de fast fashion plus qu’il n’en faudrait. Mais j’ai la certitude que ces marques peuvent faire changer les choses. Elles ont le pouvoir de faire évoluer la chaîne de distribution et en faire bénéficier tous ces acteurs. Pour leur image et pour les individus qui travaillent si dur pour fournir des tonnes de vêtements toutes les semaines partout dans le monde. On Fashion Revolution Day, portez vos vêtements à l’envers #insideout et demandez aux marques “who made your clothes” ? @fash_rev

Top ASOS (Greece) – Shorts H&M (China) – Sneakers New Look (China) – Jacket Bershka (China)

Short Term 12 (States of Grace)

States of Grace Bergère Inrock
Lately I only had truly great movie experience. It’s like a stream of awesomeness has been going on in the cinema industry. Short Term 12 is one of them. I already knew when I saw the trailer that it will be my kind of movie. Scenario: children with problems in a social care institution. There are high chances that my heart will break even though there is always a positive note in the end. The actors are “human” and not over acting it. One word: simplicity but also lots of feelings, smiles and tears alternatively. Children’s abuse is one of the toughest topics (I was completely upside down after watching “Polisse”) and automatically it touches you deeply and gets your full attention. In addition, it is played wonderfully and each actor adds its own story to the picture. Sad stories but no desperation here. The kids are going to be alright. At least that’s the goal that Grace is working hard every day to achieve. She’s this amazing woman that carries all the world’s miseries on her shoulders while still trying to figure out her own future in this mess. In fact, her childhood was not so bright either and it makes it difficult to consider building a “normal” life with her (cupcake maker) fiancé, may he be the sweetest and most comprehensive guy on earth. I don’t need to add more, I advise you to watch this little treasure as soon as possible!
States of Grace Bergère Inrock States of Grace Bergère Inrock States of Grace Bergère Inrock

Ces derniers temps je n’ai eu que des bonnes expériences cinématographiques. C’est comme si un flux de génie s’était abattu sur les réalisateurs. States of Grace en fait partie. Je savais déjà en voyant la bande-annonce que ça allait me plaire. Le scénario : des enfants à problèmes encadrés dans un foyer. Voilà qui est parti pour me briser le cœur même s’il y a toujours une note positive à la fin. Les acteurs sont « humains » et ils ne surjouent pas. Un mot : simplicité. Mais aussi beaucoup d’émotions en alternant rire aux larmes. Le maltraitance des enfants étant un sujet particulièrement difficile (j’étais complètement retournée après avoir vu « Polisse »), le film capte toute votre attention et vous touche profondément. Magnifiquement bien joué, chaque acteur apporte son histoire au tableau. Des histoires tristes certes mais pas désespérées. Tout ira bien, les enfants s’en sortiront. En tous cas c’est dans ce but que Grace travaille d’arrache-pied tous les jours. C’est une femme merveilleuse qui porte toute la misère du monde sur ses épaules (c’est le cas de le dire) tout en essayant de construire son propre futur. En effet, elle non plus n’a pas eu une enfance facile. Voilà qui complique ses projets de vie avec son fiancé, aussi doux et compréhensif soit-il (il fait des cupcakes!). Je n’ai pas besoin d’en dire plus, je vous conseille juste d’aller voir ce petit trésor dès que possible !

 

Pink and cropped

The World of Bergère

When I laid my eyes on this top from Zara I fell instantly in <3 ! Yes that’s what it’s like to be a fashion freak ! You get so superficial sometimes and create needs from absolutely nothing but a piece of clothing ! But even so I love fashion, I am conscious of the reality of the business. Truth is, I have been “avoiding” fast fashion brands (it doesn’t look like it I know) lately and I am always looking where the garment was made. It is my way of being “conscious” of who made my clothes. Last year on April, 24th, the Rana Plaza factory collapsed in Dhaka, Bangladesh and destroyed the life of many happy families. “Social and environmental catastrophes in our fashion supply chains continue. Fashion Revolution Day says enough is enough.” Please take a minute to watch this interactive documentary: “The shirt on your back“. I am not saying I am a good example but I try to be aware of the consequences of my buying habits and I am willing to make things improve.

I am still wearing my beloved MySuelly bag that I found during another Violette Sauvage event (don’t miss the next one on May, 3rd at Carreau du Temple, it’s gonna be HUGE) and I’m actually amazed with their new collection which is perfection! I found my necklace at Zara as well which reminds me a lot of the Chanel so much better and unfordable version. My socks are pink to match my top because pink is THE color of the year, remember?

Jacket Zara – Top Zara – Jeans Jamie Topshop – Sneakers 574 New Balance – Bag MySuelly – Necklace Zara

The World of Bergère The World of BergèreThe World of Bergère The World of BergèreThe World of Bergère The World of BergèreThe World of BergèreThe World of BergèreThe World of BergèreThe World of BergèreThe World of BergèreThe World of BergèreThe World of Bergère

Lorsque j’ai posé mes yeux sur ce haut chez Zara, je suis tout de suite tombée en amour! Oui c’est à ça que ressemble la vie d’une vraie fashion freak! Tu deviens soudain très superficielle et tu te crées des besoins à partir d’un simple vêtement! Mais bien que j’aime la mode passionnément, je suis consciente de la réalité de cette industrie. A dire vraie j’essaye d’éviter les marques de fast fashion ces derniers temps (je sais on ne dirait pas) et je regarde toujours où l’article a été fabriqué. C’est ma façon d’être “consciente” d’où viennent mes vêtements. Il y a un an, le 24 avril, l’usine Rana Plaza au Bangladesh s’est effondrée et a laissé de nombreuses familles détruites. Les catastrophes sociales et environnementales liées aux chaines de production de textile continuent de se produire. Fashion Revolution Day dit assez! Prenez quelques minutes pour regarder ce documentaire interactif: “The shirt on your back“. Je ne prétends pas être un bon exemple mais j’essaye de me tenir informer sur les conséquences de mes habitudes d’achat et je suis motivée à faire évoluer les choses.

Je porte toujours mon sac fétiche de la marque MySuelly déniché lors d’un évènement Violette Sauvage (ne manquez surtout pas le prochain qui aura lieu le 3 mai au Carreau du temple, ça va être gigantesque) et je suis d’ailleurs émerveillée par leur nouvelle collection qui est tout simplement parfaite! Mon collier vient aussi de chez Zara et me fait penser à celui beaucoup plus beau et inaccessible vu sur le défilé Chanel de cet été. Mes chaussettes roses sont assorties à mon haut car c’est bel et bien LA couleur du moment, remember?

Veste Zara – Top Zara – Jeans Jamie Topshop – Baskets 574 New Balance – Sac MySuelly – Collier Zara

Merci à Camille pour les photos <3

Crop top obsession

Crop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère Inrock`Crop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère Inrock Crop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère InrockCrop obsession Bergère Inrock

I am an unconditional of the CROP TOP. All my friends and even co-workers have seen my belly already and they always ask me the same: “aren’t you cold”? Well of course it is not the most comfortable trend especially in Winter (because I also wear crop sweaters!) but when comes the heat it is perfect! So, are you gonna show off this summer in your mini top or you’re still skeptical about this 90′s revival trend?

——————————————————————

Je suis une inconditionnelle depuis plusieurs saisons du MINI HAUT. Tous mes amis et même mes collègues de travail ont déjà vu mon ventre et ils me posent toujours la même question: “Mais tu n’as pas froid?”Évidemment ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus confortable, surtout en hiver (car oui je porte même des mini pulls!) mais quand la chaleur arrive c’est juste parfait! Alors, est-ce que vous allez vous la péter cet été dans votre mini t-shirt ou bien êtes-vous encore sceptique vis à vis de cette tendance trop années 90 à votre goût?

Images: Tommy Ton streetstyle, Le Fashion blog, Alexander Wang SS14, Balenciaga SS14, Narciso Rodriguez SS14, 3.1 Phillip Lim SS14, Proenza Schouler SS14, Zara spring-summer lookbook

My Sweet Pepper Land

Movie My Sweet Pepper Land

My sweet pepper land is the kind of movie that makes me love cinema. You don’t really know what to expect but based on comments and critics, it looks like you’re going to have a good time. Of course when it is labelled Festival de Cannes it is most likely a sign that it’s a very good movie as well. First of all, the setting is unusual because it takes place in Kurdistan (a sensitive region located somewhere between Turkey, Iraq and Iran (the story of Kurdish people is one loooong battle for independence and it is still today not resolved)). The country has been destroyed during civil war and some regions need assistance. This is why Govend (the school teacher) and Baran (the sheriff) have been sent to a small village, somewhere in the north, hidden behind mountains. There is not much here, one tavern, two telephones, and no electricity. People are still riding horses (!) and a tyrant is ruling the region, frightening people with a group of armed men, lawless. Baran is determined to put back order in the village and make people respect the laws. Hard work when the judge is corrupted! Govend, an educated independent woman, brings fresh air to the picture. She is absolutely beautiful, sweet and fearless. Everybody in the village wants her gone but she resists to attacks for the children’s sake and education. Funny fact, there is so sign of women during the entire movie but yet children are going to school… how did they arrive on Earth?! Journalists call it a “western burlesque”. The movie maker, Hiner Saleem, chose to show the movie in a funny way, less dramatic than it looks like. Because yes, men are “handling business” with guns and make money out of illegal meds trafficking. But the landscape is breathtaking, the pictures and the color shades are stunning and gives a magical feel to this wild field. And of course there is a little love story because hey, human have feelings after all!

My Sweet Pepper Land c’est un peu la raison pour laquelle j’aime tant le cinéma. Tu ne sais pas vraiment à quoi t’attendre mais si tu te fies aux avis et critiques, il semblerait que tu ailles passer un bon moment. Évidemment quand le film est labellisé Festival de Cannes c’est plutôt bon signe. Tout d’abord, le scénario est un peu inhabituel car ça se passe au Kurdistan (une région sensible nichée quelque part entre la Turquie, l’Irak et l’Iran (l’histoire du peuple Kurde est celui d’une loooongue bataille pour l’indépendance qui n’est toujours pas réglée)). Le « pays » a été détruit pendant la dernière guerre civile et certaines régions ont besoin d’assistance. C’est pourquoi Govend (l’institutrice) et Baran (le commissaire) ont été envoyé dans un petit village, quelque part dans le Nord, caché derrière les montagnes. Il n’y a pas grand-chose ici, une auberge, deux téléphones  qui fonctionnent grâce à un générateur. Les habitants se déplacent encore à cheval ( !) et un tyran règne sur le village, effrayant la population avec un groupe d’homme armé, sans foi ni loi. Baran est déterminé à remettre de l’ordre dans le village et veille à faire respecter les lois. Un travail perdu d’avance quand même le juge est corrompu ! Govend, une femme éduquée et indépendante, apporte de la fraicheur au décor. Une beauté perse troublante, douce et vaillante. Les gens du village veulent la chasser mais elle résiste aux attaques coute que coute pour le bien-être des enfants et au nom de leur éducation. Un fait intéressant, il n’y a aucune trace de femmes tout au long du film et pourtant des enfants se rendent à l’école… comment sont-ils arrivés ici ?! Les journalistes le décrivent comme un « western burlesque ». En effet, le réalisateur, Hiner Saleem, a choisi de tourner le film d’une manière comique et caricaturale, une façon de le rendre moins dramatique qu’il en a l’air. Car oui, les hommes règlent leurs affaires aux armes et se font de l’argent sur le dos des malades en revendant des médicaments périmés. Mais le décor est à couper le souffle, la photographie et les dégradés de couleurs sont magnifiques et donnent une allure magique à ce terrain sauvage. Et bien sûr il y a une petite histoire d’amour car hey, les humains ont des sentiments après tout !

Ladyhood original creations

Ladyhood Bergère Inrock

You know how much I love to discover new talents. The other day I was going to another Violette Sauvage event (the coolest flee market to buy second-hand clothes in le Marais), you know, “just to have a look” with absolutely no intention to buy. When suddenly, the inevitable happens, I bump right into the best stall of the market. What first caught my attention is a colorful collection of African prints. Then I come closer and I lay my hand on a crop top. That was it! You know my obsession for crop tops… every season it’s back on the runway and I don’t get tired of showing my belly! I decide to try the matching top and skirt (because that’s how you should wear it) and (unfortunately for my finances) I have an immediate crush. Additionally the designers of the brand Ladyhood, two beautiful young talented women, are the sweetest person. Everything is handmade to create the perfect African vintage style for summer. They have absolutely no reason to be envious about the Zara collection. I really appreciate the value of original creations, the intimate and special connection while exchanging thoughts with the designer, and of course I strongly support woman entrepreneurship. I felt happy and satisfied, well I do every time I shop because I am a fashion freak, but in a different way than when I succumb to fast fashion. We shot this serie near Strasbourg Saint Denis (10E) which I think was the best area to represent the spirit of the collection and in the street was hidden a little street art  treasure! (See French below)

Follow Ladyhood: Facebook / E-shop / Blog

Oh I almost forgot, I am wearing a vintage Levi’s jeans jacket, Marni x H&M earrings, ethnic sneakers from the cool brand Twins for Peace and a bag from Zara that I swapped with my friend Greta (I will post about this subject soon)

Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock Ladyhood Bergère Inrock IMG_1590 Ladyhood Bergère Inrock

Vous savez déjà à quel point j’apprécie la découverte de nouveaux talents. L’autre jour je me rendais à un autre événement Violette Sauvage (le meilleur vide-dressing du Marais), vous savez, « juste pour voir » avec absolument aucune intention d’acheter quoi que ce soit. Quand soudain, l’inévitable se produit, je tombe nez à nez avec le meilleur stand du marché. Ce qui a tout de suite capté mon attention c’est l’assemblage d’imprimés africains colorés qui me rappelle vaguement la collection spring summer de Zara trf. Puis en m’approchant je mets la main sur un petit haut tout court. Je suis déjà conquise ! Vous connaissez mon obsession pour les mini hauts… chaque saison il est de retour aux défilés et je ne me lasse pas de montrer mon ventre. Je décide d’essayer l’ensemble assorti haut et jupe (car c’est comme ça que j’aime le porter) et (malheureusement pour mes finances) c’est le coup de foudre immédiat. En plus de ça, les créatrices de la marque, Ladyhood, deux jeunes beautés talentueuses, sont absolument adorables. Tout est fait à la main pour créer à la perfection un style africain vintage sexy pour l’été. Elles n’ont vraiment rien à envier à Zara ! J’apprécie vraiment la valeur des créations originales, ce lien spécial et intime qui se tisse avec les créateurs et bien sûr j’encourage à 100% l’entrepreneuriat féminin. Women Power ! Je suis ressortie de là contente et satisfaite, ce que je ressens chaque fois que j’achète une nouveauté car je suis une fashion freak, mais différemment que lorsque je cède à la fast fashion. Les photos ont été prises vers Strasbourg Saint Denis (10ème), un quartier qui selon moi représente bien l’esprit de la collection et le style de la marque, dans une petite ruelle où se cachait un trésor de street art.

A lire aussi, “Les créateurs de demain” dans le BONBON
Pour les suivre: Facebook / E-shop / Blog

Oh j’ai failli oublier, je porte une veste en jean vintage Levi’s, des boucles d’oreilles de la collection Marni x H&M, des baskets ethniques d’une de mes marques préférées Twins for Peace et un sac Zara que j’ai échangé avec mon amie Greta (un sujet dont je parlerais bientôt sur le blog)

Photographe: Julia <3

Happy summer vibes

Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère InrockSummer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère InrockSummer vibes Bergère Inrock Summer vibes Bergère Inrock

SUMMER is coming! And it is by far my favorite season and time of the year. Flowers are blossoming everywhere in Paris and the city looks even more beautiful with all these colors and perfect blue sky. People are hanging out outside, they’ve waited too long for that moment! They is a happy feeling in the air and the fashionista are rejuvenating their best outfits from last summer or simply showing off their brand new stuff. No matter what, the summer dressing will always look more joyful than the winter one. It is colorful, mini, neon, floral, and mostly CROPPED! I cannot wait for it!

————————————————-

L’ÉTÉ arrive! Une excellent nouvelle  pour moi qui chéris plus que tout cette période de l’année. Il n’y a qu’à voir à Paris, partout les arbres sont en fleurs et il n’y a un rien de tel que de se promener dans la capitale ensoleillée sous un ciel bleu. Les gens sont sortis de chez eux, ils ont attendu ce moment trop longtemps! Il y a un sentiment de bonheur et d’apaisement dans l’air et les fashionista dépoussièrent leurs meilleures pièces de l’été dernier ou se pavanent simplement avec leurs nouvelles trouvailles. Quoi qu’il en soit, le dressing d’été aura toujours l’air plus joyeux que celui de l’hiver. Il y a de la couleur, du mini, du flashy, de l’imprimé floral, et surtout des t-shirt tout court! J’ai HÂTE!

Sources: Gypsylyps, Vanessa Mooney jewelry, HPBazaar, Dolce and Gabbana (SS13), Oracle Fox, Oh Mai Darling, American Apparel Tumblr, HPBazaar, iPhone case, HPBazaar, Dolce and Gabbana ad campaign SS14, Zara