Hello world!

So this is IT: eventually you come to feel this need to start a blog, SHARE with people (from another support than your Facebook page) all the things you LOVE about life, and most of all, all sorts of content you find while browsing over the net during hours (yes, the digital platform is fascinating!).

Luckily, I am doing an internship in this crazy business of FASHION and my co-workers happen to be the perfect material to feed my blog! There are all true fashionistas, that spend half of their (tiny) pay-check in monthly (if daily) shopping session, crazy immersion, impulsion, need to feel the clothes etc. just to have this terrible impression in the morning that, gosh, they have NOTHING to wear at all! And so for the first time I feel like I have found, at last, my hidden family, my community, and it feels reassuring: I am NOT a freak! Well if you ask my mom she’ll probably tell you that, I have a serious issue and some kind of illness that costs lots of money. She’s absolutely right! And I don’t mention all the superficial lifestyle that it implies.

Anyway, I also cherish other things, no worries, clothes are not all my life (almost). I’ll tell you everything about it. Follow me!

————————————————————————————

Ça y est: ce moment est finalement arrivé, celui d’une envie irrésistible, incontrôlable, foudroyante de commencer un blog, de partager avec ton entourage (autrement que par ton compte personnel Facebook) toutes ces choses que tu aimes, auxquelles tu aspires, qui te font vibrer dans la vie, et surtout, toutes sortes de contenu fascinant que tu trouves quand tu fouilles le web pendant des heures!

Par chance je suis en ce moment en stage au sein de ce petit, délirant monde de la mode et il se trouve que mes collègues de travail ont exactement tout ce qu’il faut pour abreuver mon blog! Ce sont toutes de vraies fashionista, qui dépensent la moitié de leur maigre gagne-pain en sessions de shopping mensuelles (voir quotidiennes), en immersion totale et impulsives, ce besoin de toucher les vêtements… tout ça pour se retrouver le matin devant leur armoire avec ce terrible constat: “Mais je n’ai RIEN à me mettre!” Alors pour la première fois j’ai l’impression d’avoir enfin trouvé ma famille secrète, ma communauté, et je me sens rassurée: je ne suis PAS cinglée! Bon si vous demandez à ma mère elle vous dira probablement que j’ai un gros problème et une pathologie qui coûte beaucoup d’argent. Elle a totalement raison! Et je ne vous parle pas du mode de vie superficiel que cela implique.

Mais voilà j’ai aussi d’autres centres d’intérêts, les fringues ne sont pas toute ma vie (presque). Je vous parlerais de tout ça. Suivez-moi!