Paris by bike #2

Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_3

Marina, 28, Trademarks Lawyer.
Marina was born in Marseille but has been living back and forth between North and South of France, where her heart belongs. Law student and recently rewarded the prestigious Barreau, she came back to the capital to take her functions as lawyer in Trademarks Law. We are neighbors and share the same courtyard to park our bikes. “I started to ride four years ago when cycling lanes started to spread in the city. This is my fourth bike, the past three were stolen!” As a direct consequence, her purchasing budget has decreased and this time, she said she bought a cheap one looking a bit messed up so it won’t get the robbers’ attention! It still has this vintage frenchie touch I like so much. But it has a cost: “the oldest you buy it, the more often you need to fix it, it’s only been three months and I already had to change the tire.” Day and night, she goes by the streets of Paris, to the office, to meet her friends, stylish on her bike because as many others, she can’t stand public transports! “The positive aspects of biking are, among others, the fact that it’s faster especially for short distances, you avoid the crowded metro, and you feel free while doing a little exercise.” On the other ends, she acknowledges the poor urban planning for bicycles, lanes are very limited and it makes it a more dangerous to bike than in other cities. “The worst part is the weather, you’re never away from sky fall and to arrive soaked at work!” About the initiative Velib’, “it seems to be a good idea but it doesn’t work out for me! I always have bad surprises such as flat tire or broken seat… maybe I carry bad luck because it appears to work for the others!” What Marina would really like is to see more improvements for riders especially in terms of bike lanes because comparing to other cities “we are not so bike friendly”. I hope our Mayor will hear you.

She’s wearing: American Retro biker jacket (similar here), Comme des Fuckdown beanie, Matching top and skirt Miss Selfridge, sneakers New Balance and bag Saint Laurent.

Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_13 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_1 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_5 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_6 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_11 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_12 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_8 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_7 Parisbybike-Marina-Theworldofbergere_10

Marina, 28 ans, avocate.

Marina est née à Marseille et fait des allers-retours depuis entre le nord et le sud de la France à qui son cœur appartient. Étudiante en droit et récemment récompensée du prestigieux Barreau, elle est revenue vivre à la capitale pour prendre ses fonctions d’avocate en propriété intellectuelle du droit des marques. Nous sommes voisines et partageons la même cour pour garer nos vélos. « J’ai commencé à faire du vélo il y a quatre ans quand les pistes cyclables ont commencé à être crées un peu partout dans la ville. C’est mon quatrième vélo, on m’a volé les trois derniers ! » Par conséquent, elle a diminué son budget achat et a opté pour un modèle vintage, « un peu vieux afin qu’il n’attire pas trop l’attention des voleurs ! » Malheureusement cela a un coût : « les vieux vélos ont tendance à s’abîmer rapidement, je l’ai depuis seulement trois mois et je dois déjà faire des réparations. » De jour comme de nuit, elle se déplace dans les rues de Paris, pour se rendre au travail, pour rejoindre des amis, reine du style sur son vélo… car comme beaucoup d’autres, elle déteste les transports en commun ! « L’aspect positif de faire du vélo, notamment, est qu’on se déplace plus vite, surtout sur les courtes distances, on évite le métro blindé et on se sent libre tout en faisant un peu d’exercice. » D’un autre côté, elle reconnaît le manque d’aménagement urbain pour les cyclistes, les pistes réservées sont limitées et cela rend la pratique plus périlleuse que dans d’autres villes. « Le pire c’est le temps ! A Paris, tu n’es jamais à l’abri d’une averse et d’arriver trempées au travail ! » A propos du Vélib, « ça a l’air d’une bonne idée mais j’ai toujours de mauvaises surprises comme les pneus à plat ou la selle cassée… peut-être que je porte la poisse car ça a semble marcher avec les autres !” Ce que Marina souhaiterait est une sérieuse amélioration au niveau des pistes cyclables car si l’on nous compare à d’autres grandes villes, nous ne sommes pas très « bike-friendly ». J’espère que notre maire t’entendra.

Look: Veste American Retro (similar here) – Bonnet Comme des Fuckdown – Ensemble top/jupe Miss Selfridge – Baskets New Balance – Sac Saint Laurent