Last days in Paris

The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-6

Since my first experience abroad as a student when I was 20, I never stopped moving in and out which can be pretty exhausting when you have a shopping addiction. Tones of accumulated «stuff» that I had to carry around with me every time I’d change place and I should thank my parents for their extreme generosity and patience during those times! After I graduated last August, I felt confused and unsure about the future but one thing I knew is that I wanted to travel more, «see the world». While a friend of mine was experiencing the high competition of bagpackers in Australia, I chose a spanish-speaking country to improve the language. Turns out France only has one working-holidays program agreement and that is with Argentina. It didn’t take long to make up my mind and tell my parents about my new idea. Oops! Sorry, it’s gonna another year of exploration. With half of my friends currently unemployed, I felt it was a good plan considering the circumstances. Of course I’m gonna miss my friends and family, as always, but sometimes it’s worth the pain. During my last days in Paris the weather was divine and as the sun was warming us up, Julia and I decided to go to the Père Lachaise graveyards. We both acknowledged that we’ve actually never been there! Better late than never right? I’m wearing a coat from Surface to Air, an off-white pearl sweater from And Other Stories, a 100% Vintage Levi’s boyfriend jeans (similar here) I had to patch up because it’s falling appart, striped socks from Monki and of course my favorite pair of sneakers at the moment (idea I stole from Lorna), the all-white Adidas Superstar, so comfortable I want them in every colors!

Thank you Julia for the beautiful pictures.

The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-5The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-2The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-4The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-1The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-8The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-11lastdaysinparis-thewordofbergere-feb15-7The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-13The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-15The-world-of-bergere-pere-lachaise-paris-3

Depuis ma première expérience en tant qu’étudiante à l’étranger, je n’ai pas arrêté de bouger à droite et à gauche ce qui peut s’avérer épuisant surtout lorsque l’on a une sévère addiction au shopping. Des tonnes de «choses» accumulées que j’ai du me trimbaler d’un endroit à un autre à chaque déménagement et je remercie mes parents pour leur extrême générosité et leur patience durant ces années! Lorsque j’ai finalement achevé mes études en août dernier, j’ai eu le sentiment de ne pas savoir vraiment où aller ni quoi faire… mais j’avais la certitude de vouloir voyager davantage afin d’explorer le monde qui m’entoure. Alors qu’une amie se retrouva au milieu d’une forte concentration de «backpackers» et d’une compétition accrue en Australie, je choisis un pays hispanophone pour me perfectionner dans la langue. Il se trouve que la France n’a actuellement qu’un seul accord en visa vacances-travail, celui avec l’Argentine. Il ne m’a pas fallu longtemps pour me décider et annoncer cette nouvelle idée à mes parents. Pas vraiment emballés, nous nous sommes quand même entendus en dressant le constat d’un marché du travail vraiment trop instable. Quand j’y pense c’est dur car mes proches vont beaucoup me manquer mais il faut parfois faire des sacrifices et se donner la chance d’atteindre ses objectifs. J’ai passé mes derniers jours à Paris avec un temps magnifique et, réchauffées par le soleil, Julia et moi décidions de nous rendre au cimetière du Père Lachaise en avouant que ni l’une ni l’autre n’y avions jamais mis les pieds. Mieux vaut tard que jamais non? Je porte un manteau Surface to Air, un sweat blanc cassé brodé de perles &Other Stories, un jean Levi’s 100% vintage (un similaire ici) que j’ai du rafistoler car il tombait un morceaux, des chaussettes rayées Monki et bien sûr ma paire de sneakers préférées du moment (dont j’ai piqué l’idée à Lorna), les Adidas Superstar all-white, tellement confortables que je les voudrais dans toutes les couleurs!

Merci Julia pour ces belles photos.

Feeling blue

Lorna-TheWorldofBergere-18

What I like about the tungsten white balance is that it emphasizes the feeling of coldness almost icy and it doesn’t matter if the sun is not shinning because it’s winter… I know I’ve been absent for a while and it feels good to be back. I’m going through the inevitable quarter life crisis symptom. I know ridiculous right? Anyway, after two years in the French capital, I’m finally moving again to explore some more wildness before settling down!

But before I develop that subject, I’d like to introduce you to Lorna. We met while briefly working together and I really wanted to take her shot because I liked her personal style. We didn’t really have time to get to know each other but she made me want a pair of superstar (I thought I would never follow the pack). Inked from head to toes, she got the attention of photographers with her pin-up/vintage style when she was still a teenager. It allowed her to make a professional portfolio and eased her way to a model agency. Today she’s still posing part-time alongside with her freelance hairdressing job and a personal blog.

She’s wearing: Cardigan Zara – Top &Other Stories – Bermuda Monki – Bag and beanie &Other Stories – Sneakers Adidas Superstar

Follow her: FacebookPersonal blog

Lorna-TheWorldofBergere-10Lorna-TheWorldofBergere-17 Lorna-TheWorldofBergere-12 Lorna-TheWorldofBergere-19 Lorna-TheWorldofBergere-22 Lorna-TheWorldofBergere-21 Lorna-TheWorldofBergere-23 Lorna-TheWorldofBergere-35 Lorna-TheWorldofBergere-38 Lorna-TheWorldofBergere-40Lorna-TheWorldofBergere-63Lorna-TheWorldofBergere-41

J’aime beaucoup l’atmosphère que dégage la balance des blancs en mode tungsten. Cela accentue bien le sentiment de froid, presque gelé, et ça n’a pas d’importance s’il n’y a pas de soleil car c’est l’hiver… Je sais j’ai été absente pendant un long moment et ça fait du bien d’être de retour. Je traverse en ce moment l’inévitable crise du quart de siècle. Je sais ridicule, n’est-ce pas? Voilà, après deux années dans cette belle capitale, je fais de nouveau mes valises et pars explorer de nouveaux horizons.

Mais avant de déveloper ce sujet, j’aimerais vous présenter Lorna. Nous nous sommes rencontrées lorsque nous travaillions brièvement côte à côte et je voulais vraiment la prendre en photo car j’aimais beaucoup son style. Nous n’avons pas vraiment eu le temps de faire connaissance mais elle m’a donné l’envie irrépressible de me procurer une paire de Superstar (moi qui pensais ne jamais suivre le mouvement). Tatouée de la tête aux pieds, elle a attiré l’attention des photographes avec son style pin-up un brin vintage lorsqu’elle était encore adolescente. Cela lui a permis rapidement de créer son book et lui a facilité l’accès à une agence de mannequins. Aujourd’hui elle est toujours modèle et anime un blog personnel en même temps que son job de coiffeuse freelance.

Look: Cardigan Zara – Top &Other Stories – Bermuda Monki – Cabas and bonnet &Other Stories – Sneakers Adidas Superstar

Follow her: FacebookPersonal blog

Paris by bike #1

Parisbybike1-Theworldofbergere_3

Chloe, 30, copyrights lawyer.

Chloe has been living in Paris for 8 years and has always been a cyclist. She never gave up despite her five stolen bikes! It is with sadness that she talks about her last one, a brand new Gitane that knew the same fate. She stopped counting the numbers of bells and baskets vanishing as well. “You can say that bikes vandalism is daily routine in Paris, you have to accept it or resign.” However, when I ask her what she likes the most about it, she described with a sincere smile that unique feeling of freedom, that changes the way you live in the city, the one we see from the top when most people only experience the underground vision. “Taking my bike makes me happy; it’s a real pleasure to be able to weave in and out in the streets of the capital. I use it to go to work as well as to go out and meet my friends.” Unfortunately, there’s still a lot to be done, especially when it comes to cycle lanes, the one we have to share buses that end up hating us, the one that come the other way of cars, which create hatred against bicycles. But also, it’s impossible to find a parking spot, the spaces are too limited and often invaded by scooters and of course, there’s the constant fear of robbery. “When I hear about Vélib’, all I can think about is: no freedom, to restrictive, damaged bikes, no stations close by, or when I find one it’s often empty or completely crowded.” Chloé would stop biking for nothing in the world, “people think that it’s complicated or excessively dangerous, but it actually sets free your tensions. In the morning when you leave to work, you avoid daily attacks especially with public transports always full, you feel free and it boots your spirit!

Parisbybike1-Theworldofbergere_4Parisbybike1-Theworldofbergere_5 Parisbybike1-Theworldofbergere_7Parisbybike1-Theworldofbergere_8 Parisbybike1-Theworldofbergere_6Parisbybike1-Theworldofbergere_1 Parisbybike1-Theworldofbergere_2Parisbybike1-Theworldofbergere_9

Chloé, 30 ans, avocate en droits d’auteur

Chloé habite à Paris depuis 8 ans et a toujours été cycliste. Elle ne s’est pas découragée malgré ses 5 vélos volés! C’est avec tristesse qu’elle me parle de son avant-dernier, un magnifique Gitane flambant neuf qui lui aussi lui a été dérobé. Elle ne compte plus le nombre de sonnettes et de paniers volatilisés non plus. “On peut dire que le vandalisme cycliste à Paris fait partie du quotidien et il faut l’accepter ou se résigner.” Cependant, lorsque je lui demande ce qu’elle aime dans cette pratique, c’est avec le sourire qu’elle évoque ce sentiment si particulier de liberté, qui change complètement le rapport à la ville, celle que nous voyons d’en haut lorsque la plupart n’en voient que la partie enterrée dans les couloirs du métro. “Prendre le vélo me rend heureuse, c’est un réel plaisir de pouvoir se faufiler les rues de la capitale. Je l’utilise aussi bien pour me rendre au travail que pour sortir le soir et rejoindre des amis.” Malheureusement il reste encore beaucoup à faire, notamment au niveau des pistes cyclables, celles que nous devons partager avec les bus qui finissent pas nous détester, celles qui sont à sens inverse des voitures, qui engendrent de la haine contre les vélos. Mais aussi l’impossibilité de trouver une place pour se garer, des espaces bien trop restreints qui sont toujours envahis par les scooters et bien sûr, la peur constante du vol.” Quand on me parle de Vélib, je pense tout de suite : pas de liberté, trop contraignant, des vélos endommagés, pas de bornes à proximité, stations vides ou à l’inverse pleines à craquer. ” Chloé n’arrêterait de pédaler pour rien au monde, “les gens s’imaginent que c’est compliqué ou excessivement dangereux, mais en fait c’est un vrai libérateur de tensions. Le matin en partant travailler, on évite les agressions du quotidien notamment avec les transports en commun toujours bondés, on est libre et ça donne la pêche!”

Change of hair style

addicthair-theworldofbergere-9

Today I’m gonna talk to you about hair extensions, Beyoncé and Rihanna’s secret ingredient to always look so fabulous with a totally different hair style at each of their public appearances. You can really metamorphose with these and do crazy hair styles. Unfortunately it can be really expensive but I found the perfect balance between cheap and qualitative products: Addict Hair, a South based company (delivery everywhere in France), is a hair extensions specialist and sell affordable and 100% natural products. Additionally, they give you personal advices of how to chose the best shade from a wide range and provide lots of useful tutorial of how to put the extensions. It has a clip which make it very easy to use. You can of course chose your exact hair color, or like I did, a lighter one to create a tie and dye effect. I’m only wearing one band so if you have short hair and want them long, you need to purchase the “tri-brand” for a perfect and natural result. I also tried the clip-fringe, very easy to use but you need to adjust it to your face and might have to cut it at some point. Just ask a hair dresser or your mom! I am bad at creating hair styles so fortunately Julia (who can do pretty much everything) made me this beautiful fish tail.

CONNECT with Addict Hair: Official websiteFacebookInstagram

I’m wearing: Leather jacket Iro – Tshirt American Apparel – Jeans Topshop – Sweater vintage – Boots Zara – Headband Sage & Sauvage

addicthair_theworldofbergere_6addicthair_theworldofbergere_12 addicthair-theworldofbergereaddicthair-theworldofbergere-2addicthair-theworldofbergere-11addicthair-theworldofbergere-10 addicthair-theworldofbergere-12

Aujourd’hui je vais vous parler d’extensions, l’ingrédient secret (ou pas) de Beyoncé et Rihanna pour avoir l’air toujours sensationnelles avec une coupe de  cheveux complètement différente à chacune de leurs apparitions. Vous pouvez réellement vous métamorphoser avec des rajouts et réaliser des coiffures délirantes. Malheureusement cela coute très cher mais j’ai trouvé le bon compromis avec des produits de qualité pour un prix imbattable: Addict Hair, une entreprise basée dans le sud (livre partout en France), est un spécialiste d’extensions capillaires et propose des produits abordables et 100% naturels. Une équipe est à votre écoute toute la journée pour vous procurer un service client optimum, des conseils personnalisés pour choisir votre teinte parmi une large palette et pleins de tutoriels pratiques pour vous expliquer comment utiliser vos extensions. Elles se posent très simplement avec des barrettes à clip intégrées. Vous pouvez bien sûr choisir votre couleur de cheveux exacte ou faire comme moi et opter pour un ton plus clair pour créer un effet tie and dye. Je porte seulement une bande donc si vous avez les cheveux courts et que vous souhaitez plus de longueur, vous devrez choisir le “tri-band” pour un résultat parfaitement naturel. J’ai aussi essayé la frange à clip qui est facile à utiliser bien que vous devrez l’adapter à votre forme de visage et serez peut-être amenées à faire quelques ajustements au ciseau (aie). Demandez de l’aide à votre coiffeur ou votre mère! Je ne suis pas une pro de la coiffure mais heureusement Julia (qui sait quasiment tout faire) m’a fait cette magnifique tresse queue de poisson.

Suivre Addict Hair: Official websiteFacebookInstagram

Je porte: Veste en cuir Iro – Tshirt American Apparel- Jeans Topshop – Pull vintage – Boots Zara – Bandeau Sage & Sauvage

beyonce_cr-fashion_extensions_the-world-of-bergere rihanna-hairstyle-extensions-braid-theworldofbergere inspiration_hairstyle_braid_theworldofbergere inspiration_hairstyle_fishtail_2_theworldofbergere inspiration_hairstyle_fishtail_theworldofbergere

Mood: shades of grey

inspirations-fall-mood-grey-sneakers-nike-theworldofbergere

Temperatures are dropping in the french capital and as a direct consequence, I feel like shopping for fall. I already had a crush on several long coats and almost all of them were grey. There is something about the shades of grey this season that please me more than previous years. I think it is the big turtleneck sweater than looks so comfortable and the light grey, so much softer than the usual black. Here comes the knitwear mania!

Les températures ont chuté à Paris et par conséquent, j’ai envie de faire du shopping pour l’automne. J’ai déjà eu un coup de cœur pour plusieurs manteaux longs et presque tous les modèles étaient gris. Il y a quelque chose à propos des teintes de gris cette saison qui me plaît d’avantage que les autres années. Je crois que c’est le gros pull à col roulé qui a l’air si confortable et le gris clair, tellement plus doux que le noir habituel. Ainsi commence la folie du pull en tricot!

streetstyle-inspirations-fall-mood-grey-knit-sweater-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-knit-sweater-winter-theworldofbergereinspirations-fall-mood-grey-coat-fashion-theworldofbergereinspirations-fall-mood-grey-chanel-coco-theworldofbergere streetstyle-inspirations-fall-mood-grey-fashion-knit-theworldofbergere streetstyle-inspirations-fall-mood-grey-fashion-coat-theworldofbergere streetstyle-inspirations-fall-mood-grey-fashion-coat-nike-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-streetstyle-midiskirt-theworldofbergereinspirations-fall-mood-grey-alexanderwang-nyc-runway-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-details-slippers-theworldofbergere CarolynMurphy-inspirations-fall-mood-grey-muse-fashion-theworldofbergere ragandbone-inspirations-fall-mood-grey-nyc-fashionweek-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-theworldofbergere-prabalgurung-nyc-fashionweek streetstyle-inspirations-fall-mood-grey-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-viktorandrolf-runway-paris-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-stories-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-sneakers-newbalance-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-silver-streetstyle-fashion-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-knit-sweater-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-knit-steetstyle-theworldofbergere inspirations-fall-mood-grey-driesvannoten-paris-runway-theworldofbergere

Menthe Vichy

Menthe vichy | The world of Bergère

When you’re a student (well… not anymore since recently) and you’ve got a serious shopping addiction, you have to find other ways to dress without spending too much especially on clothes you can’t afford. Fortunately, you’ve got several options for sustainable yet trendy shopping: 1- The vintage shop, which is where I found my jumpsuit (near Republique), an authentic Vichy-printed that cost me almost nothing. I often go vintage-shopping because it’s cheap and I love old stuff, and there’s nothing better than going through your grandma’s closet! I mean the 60s, 70s, 80s and 90s keep coming back for a reason! 2- Twice a year you receive an invitation to your favorite brands’ press sales where you can buy past seasons collections for a very interesting discount price. This is how I got my Mellow Yellow sandals, a brand I’ve been faithful to since its beginning but I can’t afford so many pairs a year! 3- I often go to the flea market where you always find the best treasures and my favorite one in Paris is Violette Sauvage, the next event is happening on Sept. 20-21 in le Marais. 4- You can simply swap clothes with your friends! It costs nothing; you get rid of old stuff that you haven’t been wearing for so long you can’t even remember in exchange of another piece that you’re going to love because it’s new. This Zara bag belonged to my friend Greta and I’ve been wearing it all summer (until it got stolen last week!). I’m also wearing a little piece of jewelry –ear-cuff– I found on Etsy (definitely my favorite e-shop at the moment) handmade by the talented Ameliamay. These pictures were taken by Julia in the 10th arr. of Paris and in our walk we happened to find this surprising green wall, a little piece of “jungle” in the big city.

Menthe vichy | The world of Bergère Menthe vichy | The world of Bergère Menthe vichy | The world of Bergère Menthe vichy | The world of Bergère Menthe vichy | The world of BergèreMenthe vichy | The world of BergèreMenthe vichy | The world of BergèreMenthe vichy | The world of Bergère Menthe vichy | The world of BergèreMenthe vichy | The world of Bergère Menthe vichy | The world of BergèreMenthe vichy | The world of Bergère

Quand tu es étudiante (enfin… plus depuis peu) et que tu as une sérieuse addiction au shopping, il faut trouver des alternatives pour t’habiller sans trop dépenser surtout dans des fringues (canon, certes) que tu ne peux absolument pas te permettre. Heureusement, il existe plusieurs options pour un shopping à la pointe et durable : 1- Les magasins vintage, où j’ai notamment trouvé cette petit combi (Boulevard Magenta), un authentique imprimé Vichy qui m’a couté une bagatelle. Je vais souvent dans les friperies car c’est moins cher et j’adore les vieilleries, et il n’y a rien de mieux que de fouiller dans l’armoire de mamie ! Bon il y a bien une raison pour que les années 60, 70, 80 et 90 n’arrêtent pas de revenir ! 2- Deux fois par an vous recevez une invitation pour les fameuses ventes presse de vos marques préférées (et certaines créent l’émeute) où l’on retrouve les anciennes collections à un prix cassé. C’est comme ça que j’ai acheté cette paire de sandales Mellow Yellow, une marque à laquelle je suis restée fidèle depuis ses débuts mais dont je ne peux pas m’offrir tellement de paires à l’année ! 3- Je fais souvent le tour des vide-dressing et occasionnellement les marchés aux puces où l’on déniche parfois de vraies merveilles ! Celui que je préfère à Parie est Violette Sauvage, dont le prochain événement aura lieu le week-end du 20-21 septembre dans le Marais. 4- Vous pouvez tout simplement échanger vos fringues entre amies. Ça ne coute rien ; vous vous débarrassez de vos « encombrants » , vous savez ces pièces que vous gardez mais que vous n’avez pas porté depuis Noël 2008 en échange d’une autre que vous allez adorer juste pour le principe que c’est nouveau ! Par exemple ce sac Zara appartenait à mon amie Greta et je l’ai porté tout l’été (jusqu’à ce que je me le fasse piquer). Je porte également un joli bijoux, une bague d’oreille, déniché sur Etsy (mon site chouchou) fait à la main par la talentueuse Ameliamay. Nous avons pris ces photos avec Julia dans le 10ème arr. et pendant notre promenade nous sommes tombées sur ce mur végétal, un petit coin de « jungle » dans la capitale.

The Artist

The artist | The world of Bergère

Do you remember my friend Najma, the Artist? We met in Paris not so long ago; she is following her passion stuyding Arts which I find inspiring. Wherever she goes she brings happiness and positive energies. For her birthday, I decided to give her something special, something unique and not “made in a developing country” for once. And there is no better place than Etsy to find the perfect tresory. I had no trouble to find this cute dress handmade in England (very short, very British indeed) and a pair of colorful sandals handmade in Greece. As you can see, it was a hot summer evening in Paris (very rare)! She’s also wearing a authentic leather bagpack that she found it during her last trip to Morroco. Etsy is one of my favorite e-shop. I love community websites and this one in particular because unknown artists can have their little corner and ship their creations everywhere in the world. You can easily exchance with them, they happilly answer all your inquieries and even personalized a product if you wish. I always had satisfatory purchases and the pieces are totally unique and made to order. I encourage artists and crafts. I wish my friend Najma will succeed in what she believes in.

SHOPPING: Dress Luminia – Sandals GreekSandalShop – Headphones Marshall – Bagpack similar here
The artistThe artist The artist The artistThe artist | The world of BergèreThe artist | The world of Bergère The artist The artist

Vous vous souvenez de mon amie Najma, celle que j’appelle ainsi “l’Artiste” ? Nous nous sommes rencontrées il n’y a pas si longtemps et j’adore le fait qu’elle poursuive sa passion en étudiant l’art. Où qu’elle aille, elle apporte de la joie et des ondes positives. Pour son anniversaire, j’ai voulu lui offrir quelque chose de spécial, d’unique et pas « fabriqué dans un pays en développement » pour une fois. Et il n’y a pas de meilleur endroit que Etsy pour dénicher des trésors. Je n’ai pas eu de mal à lui trouver cette jolie petite robe faite à la main en Angleterre (très mini, so-British) et une paire de sandales en cuir aux couleurs estivales venant tout droit de Grèce. Comme vous pouvez le voir sur ces photos, c’était une chaude soirée d’été à Paris (plutôt rare) ! Elle porte aussi un authentique sac en cuir que j’aime beaucoup; elle l’a trouvé lors de son dernier voyage au Maroc. Etsy est l’un de mes e-shop préféré. J’adore les sites communautaires et celui-ci en particulier car il permet à des artistes tout à fait inconnu d’aménager leur espace virtuel et envoyer leurs créations partout dans le monde. On peut facilement les contacter et ils répondent avec plaisir à toutes nos questions et requêtes, parfois même en personnalisant entièrement votre produit. J’ai toujours eu des expériences satisfaisantes, les pièces sont totalement uniques et faites sur demande. J’encourage les métiers d’arts et les créateurs de petites merveilles. Je souhaite à mon amie Najma de réussir et d’aller au bout de ses rêves.

SHOPPING: Robe Luminia – Sandales GreekSandalShop – Casque audio Marshall – Sac à dos similaires ici